Articles

Ca y’est c’est sur, les vacances sont finies, la rentrée est passée, on a bel et bien repris le travail.

Heureusement, le numéro de septembre de Femme Actuelle propose un guide du bien-être au travail : petits rituels, astuces pour mieux se concentre, les positions à adopter pour être bien installé…

Consulter le guide du bien-être au travail

Pour sa 48ème édition, le salon Rééduca se tiendra les 12, 13 & 14 Octobre 2012 au Parc Floral de Paris.

Carrefour d’échanges pour tous les kinésithérapeutes et les professionnels de la rééducation et de la santé, ce salon présente l’évolution de la profession de Masseur Kinésithérapeute et les diversifications d’activité vers la forme et le bien-être.

A cette occasion, Venez découvrir le Rose Pilates au travers de deux conférences :

  • Cancer du Sein : se reconstruire en beauté avec Rose Pilates
    Dimanche 14 Octobre 2012
    Rencontre FormatKiné – « Thérapie du Bien-Etre : le kinésithérapeute en esthétique »
    Téléchargez le programme complet

Pour tout savoir sur Rééduca 2012, rendez-vous sur le site du salon

Julia Lemétais

Kinésithérapeute et Rééducatrice de la Beauté, Julia Lemétais a notamment développé une expertise autour des jeunes et futures Mamans et de Bébé.
Retrouvez régulièrement ses articles sur ce site. Aujourd’hui, une publication parue dans « Profession Kiné »
 

 La grossesse est un évènement que vivent quantités de femmes. Et quoi de plus beau qu’être enceinte et d’avoir des enfants, disent nos mères !? Mais alors pourquoi beaucoup de jeunes femmes ne vivent pas cette période aussi pleinement ? Pourquoi se sentent-elles peu désirables, lourdes, « grosses »…? Sans oublier les douleurs articulaires, les jambes lourdes, les petits « soucis » féminins dont les femmes n’osent à peine parler et qui gâchent une partie du plaisir de leur grossesse.

Mais heureusement nous, masseur-kinésithérapeutes, nous sommes là pour les aider durant la grossesse, voire avant et après l’accouchement ! Notre rôle est plurifactoriel et rendra peut-être à ces femmes le plaisir d’enfanter.

Pour découvrir l’article en intégralité, cliquez ici

Bonne lecture !

Tout au long de ce mois de Janvier, je partage avec vous, 12 raisons de m’indigner dans le domaine de la beauté, du bien-être ou de la forme.

Michal Marcol / FreeDigitalPhotos.net

Collagène et élastine sont deux molécules garantes de la fermeté et de l’élasticité de la peau. Plus on vieillit, plus le stock s’amenuise et plus il est difficile d’en produire. Les cellules en charge de cette production, les fibroblastes, deviennent paresseuses !

Certaines techniques chauffant la peau sont censées produire du collagène ; en fait en agressant les tissus, une réaction de défense de la peau est déclenchée ; elle se fabrique alors un bouclier, dur et dense mais sans élasticité. Le collagène produit est un collagène cicatriciel.

Pour redensifier la peau, rien ne vaut une production de collagène et d’élastine de jeunesse, molécules faites maisons, obtenues par une gymnastique douce des cellules à l’aide de massages manuels ou mieux mécaniques car plus dynamiques.

Tout au long de ce mois de Janvier, je partage avec vous, 12 raisons de m’indigner dans le domaine de la beauté, du bien-être ou de la forme.

Le vieillissement du visage est le résultat de la combinaison de nombreux facteurs. Vouloir rendre sa jeunesse à son visage avec un simple produit cosmétique, le plus sophistiqué soit-il, est insuffisant. Proposer de raffermir un visage en envoyant des impulsions électriques sur les muscles des mimiques est simpliste !

Tous les éléments doivent être pris en considération simultanément : l’alimentation doit être riche en antioxydants et pauvre en sucre, la protection de la peau soumise aux méfaits du soleil doit être quotidienne, la relaxation des mimiques, des grimaces, la suppression des tics et des grincement de dents est capitale pour lisser les traits, la suppression de la fumée de cigarette sauvent les cellules de l’asphyxie, le contrôle des variations de poids évite de mettre à mal l’élasticité de la peau, la tonification des muscles vieillissant et enfin la stimulation des fibroblastes finissent de redonner de la densité au visage.

Une stratégie complète et globale doit être mise en place pour que tous les acteurs du vieillissement du visage soient sous contrôle !

Et pour ne pas rater le prochain post, suivez ma page Facebook

Tout au long de ce mois de Janvier, je partage avec vous, 12 raisons de m’indigner dans le domaine de la beauté, du bien-être ou de la forme.

Aujourd’hui ne pas faire de sport est culpabilisant pour quiconque veut prendre soin de sa silhouette. Par contre se tenir mal assis, avachi, tassé n’est jamais pointé du doigt. Et pourtant !

Exercer ses muscles pendant une, voire deux séances hebdomadaires n’est rien à côté du temps passé debout ou assis, au bureau, en voiture, dans les transports en commun. Ainsi se tenir droit, bien assis sur ses deux fesses, au bord du siège sans se « vautrer » sur le dossier constitue un exercice intense pour les muscles profonds du tronc. Se tenir debout bien étirée comme une danseuse avec un port de cou et d’épaule mettant les formes en valeur, constitue aussi un effort pour les muscles du maintien.

Faire du sport ou de la gym et le reste du temps avoir une posture qui déforme le corps, annule les efforts du sport ou de la gym, affaiblit nos muscles et enraidit nos articulations.

 

Et pour ne pas rater le prochain post, suivez ma page Facebook

Tout au long de ce mois de Janvier, je partage avec vous, 12 raisons de m’indigner dans le domaine de la beauté, du bien-être ou de la forme.

perdre où on le souhaite

Ambro / FreeDigitalPhotos.net

Dans toutes les salles de gym on voit des femmes qui exercent un groupe de muscles en imaginant pouvoir perdre la graisse là où se situent les muscles : hélas, il n’existe aucun circuit qui aille du muscle à la graisse de la même région.

Un effort localisé galbera la région (les fesses seront plus hautes ou plus rebondies), fera une taille mieux dessinée (le ventre mieux tenu en position debout par exemple), mais la graisse sera éliminée grâce à des exercices d’endurance qui concernent et activent l’ensemble du corps (marche, natation, aquagym, aviron, etc.)

Et pour ne pas rater le prochain post, suivez ma page Facebook

Tout au long de ce mois de Janvier, je partage avec vous, 12 raisons de m’indigner dans le domaine de la beauté, du bien-être ou de la forme.

Sauvegarde des adipocytes

Ambro / FreeDigitalPhotos.net

La cellulite et certaines graisses du bas du corps féminin résistent aux efforts physiques. Cette graisse est verrouillée à l’intérieur d’un tissu bien spécial qui l’empêche d’être mise en circulation en cas de besoin. Pour venir à bout de ces graisses typiquement féminines programmées pour résister, des techniques disent détruire le tissu graisseux ou faire exploser les cellules graisseuses.

Ces techniques sont illusoires voire dangereuses ; prenez soin de vos cellules graisseuses, apprenez leur à déstocker naturellement en associant équilibre alimentaire, exercices et massages mécaniques !

 

Et pour ne pas rater le prochain post, suivez ma page Facebook

Tout au long de ce mois de Janvier, je partage avec vous, 12 raisons de m’indigner dans le domaine de la beauté, du bien-être ou de la forme.

graisse et rétention d'eau

Image: Ambro / FreeDigitalPhotos.net

Nombreuses sont les femmes qui confondent la graisse et la rétention d’eau. Elles pensent souvent que les volumes disgracieux sont uniquement le fait de la rétention d’eau et qu’elle doit être éliminée par la transpiration et les reins.

Quoiqu’il en soit, pour atteindre les objectifs fixés, mieux vaut ne pas se tromper de cible. Eau et graisse ne suivent pas les mêmes trajets dans notre corps, l’eau véhicule les toxines vers la sortie (drainage lymphatique, urine, transpiration), mais la graisse n’est pas une toxine ; elle est un carburant pour notre métabolisme et nos muscles, transporté jusqu’à eux par la circulation sanguine !

La graisse sera donc brûlée par l’exercice, et d’autant plus efficacement qu’elles auront été boostées par le massage mécanique !

 

Et pour ne pas rater le prochain post, suivez ma page Facebook

Tout au long de ce mois de Janvier, je partage avec vous, 12 raisons de m’indigner dans le domaine de la beauté, du bien-être ou de la forme.

FreeDigitalPhotos.net

S’essouffler pour faire du sport n’est pas la bonne idée si on veut perdre du poids et puiser dans les graisses de réserve.

Bien au contraire, si l’objectif est de brûler la graisse stockée, il est nécessaire de prolonger l’exercice au-delà de 30, voire 45 minutes tout en gardant un rythme cardiaque assez bas qui doit permettre de continuer à parler pendant l’effort. A ce rythme là, pas d’essoufflement et peu de transpiration, mais une perte de poids assurée si ce genre d’exercice est répétée au moins 3 fois par semaine !

Et pour ne pas rater le prochain post, suivez ma page Facebook