La bicyclette : roulez pour votre beauté

Utiliser les vélos proposés en libre-service en ville (Vélib, Vélhop, Vélomagg, V’Lill…) ou profiter des weekends ou des vacances pour des balades à vélo sont autant d’excellents moments de mise en beauté insoupçonnables !

La bicyclette apporte des bénéfices sur la silhouette, la peau, la musculature, la posture à condition bien évidemment d’appliquer quelques conseils de bonne utilisation !

L’été est là, c’est le moment de se mettre en selle. le centre de rééducation de la beauté vous propose une série de 6 posts de conseils pour rouler pour votre beauté !

1 – Des jolies épaules galbées, relaxées et bien placées

J’imagine que vous utilisez le deux-roues pour vous déplacez et parce que vous savez que l’exercice est bon pour la santé. Loin de votre pensée l’idée que vous pouvez obtenir de jolies épaules en avalant des kilomètres ! En effet, le haut de votre corps est impliqué dans le pédalage puisque vous vous appuyez sur le guidon. Cette position active peut muscler vos épaules, tonifier vos bras et votre dos et en même temps soulager votre cou des tensions du quotidien !

Gainer et tonifier vos bras

Grâce à cet appui de vos mains sur le guidon, vous allez gainer vos bras comme dans les exercices de gymnastique  où votre corps repose sur vos mains (pompes, 4 pattes, etc.) A chaque fois que vous penserez à vous appuyer fortement sur le guidon vous sollicitez tous les muscles des bras. En particulier cet exercice tonifiera le dessous du bras et la jonction entre le bras et le thorax, zones si souvent épaisses et relâchées. Si en plus  vous abaissez vos omoplates, comme si elles glissaient jusqu’aux poches arrière de votre pantalon, alors votre effort se prolongera jusqu’au galbe de l’épaule leur apportant peu à peu un joli positionnement. Lorsque vous accentuez cette pression sur vos mains, pensez à vous grandir, ne vous tassez pas, votre dos doit être plat, vous ne devez pas être voûtée. Soufflez quand vous vous grandissez sans faire jouer votre colonne et progressivement vous allez sentir que cette contraction bien symétrique de vos bras se propage dans l’ensemble de votre dos et de votre ventre pour les tonifier puis les muscler réellement.

Relaxer votre nuque

En gardant les épaules basses et en effectuant ces exercices,  vous allez apporter à votre nuque un certain degré de relaxation ce qui n’est pas négligeable compte tenu des fréquentes tensions que le travail face à un écran procurent. Les épaules élevées à vélo c’est la poursuite d’une très mauvaise habitude contractée pendant la journée et à longueur d’année. Dommage de ne pas s’en débarrasser quand on roule.

Placer vos épaules

Si vous ne savez pas où sont vos épaules (en bas, en haut, une plus haute que l’autre), faites le test suivant face à un miroir : haussez vos épaules en direction de vos oreilles, puis laissez-les descendre naturellement puis insistez pour aller encore plus bas. Le mouvement visualisé dans le miroir puis ressenti vous indique si vos épaules étaient déjà hautes (vos épaules montent peu mais elles descendent beaucoup) ou si elles étaient bien positionnées (et le mouvement de montée est très net !). En alternant montée et descente pendant que vous roulez, vous réalisez ce qu’on appelle un contracté-relâché qui favorise une bonne oxygénation et une bonne détente des muscles trapèzes, ils en ont souvent bien besoin !